L’équipement des domiciles, indicateur de développement

Une façon de mesurer le niveau de richesse des régions est de s’intéresser à l’équipement dont leurs habitants ont pu doter leurs domiciles, ce que permet de savoir le recensement démographique fait par l’IBGE, dont le dernier date de 2010. Sur une série de six cartes[1] représentant le niveau d’équipement des ménages brésiliens en 2010, quatre (le réfrigérateur, la machine à laver le linge, la voiture et l’ordinateur relié à Internet) montrent sensiblement la même répartition, avec des degrés divers de concentration. Deux autres, la radio et la moto,  en révèle d’autres, bien différentes : la géographie de l’équipement des ménages est avant tout une géographie économique, en rapport avec les revenus, mais elle est parfois aussi une géographie culturelle, aux déterminants plus mystérieux.

Figure n° 1 Six équipements des domiciles

6 equipement des domiciles

Ces biens ont été choisis dans une liste plus longue, qui contenait à la fois d’autres objets (télévision, aspirateur, etc.) et des distinctions de niveau d’équipement (une ou plusieurs voitures, télévisions, lignes de téléphone). On a préféré ne pas multiplier les cartes à la fois parce que, pour les taux équipements les plus forts (plus de trois voitures par exemple), les nombres de ménages concernés devenaient très faibles, et parce que les répartitions se répétaient beaucoup. Il n’en apparaît en fait que deux : celle du réfrigérateur, de la machine à laver le linge, de la voiture et de l’ordinateur relié à Internet (elle est identique pour d’autres équipements) montre la situation privilégiée de l’ensemble Sud-Sudeste, mieux équipé que le Nordeste et le Nord, auquel il faut désormais ajouter le Centre-Ouest, qui les a rejoints. À l’intérieur de cet ensemble se détachent pourtant des axes mieux équipés, comme celui  qui va de Santos au Triângulo mineiro, auquel il faut ajouter Brasília, et les façades littorales du Rio Grande do Sul et du Santa Catarina. Ils n’apparaissent pas pour les réfrigérateurs, ou tous les foyers sont équipés, un peu pour les voitures  et les machines à laver le linge, qui sont des biens plus rares, plus nettement pour les ordinateurs connectés, dont on trouve aussi des concentrations dans les capitales et grandes villes des États.

Tout autre est la distribution du taux d’équipement en radios. La région de concentration principale est ici la zone frontalière entre le Rio Grande do Sul et le Santa Catarina, dont la caractéristique principale est d’être une région de forte présence de descendants de colons européens, arrivés au XIXe siècle, qui ont développé une petite agriculture familiale bien différente de ce que l’on trouve dans le reste du pays.

L’équipement des foyers en motos dessine sur la carte deux ensembles dont l’un correspond bien aux fronts pionniers de l' »arc du déboisement » et l’autre aux régions les plus actives du sertão, l’intérieur semi-aride du Nordeste. Ces régions ont en commun d’avoir des routes médiocres, où les voitures ont du mal à circuler, et de connaître un certain succès économique, qui permet à ses habitants de s’offrir ces machines, qui facilitent leur déplacements tout en coutant bien moins cher qu’une voiture. Dans le second cas, celui du sertão, les motos remplacent les ânes, qui étaient il y a encore une vingtaine d’années, le moyen de transport dominant.

Figure n° 2 Avant les motos, les ânes

Jumentos

©Hervé Théry, 1977

Cette répartition est assez discriminante pour introduire des nuances dans une analyse par classification ascendante hiérarchique, où elle amène à distinguer dans l’ensemble Sud-Sudeste-Centre Ouest des régions un peu moins bien équipées que les plus riches, et dans l’ensemble plus pauvre du Nord-Nordeste un groupe où les motos sont plus fréquentes que la moyenne nationale.

Figure n° 3 Typologie des équipements des domiciles

Equipements CAH 4 classes 2


[1] La première version de ces cartes a été faite sur Philcarto, logiciel gratuit disponible sur le site http://philcarto.free.fr/